SEMAINE 3 – du 20 au 24 janvier

Voir aussi ici et ici (en italien ou en anglais…)

APPROCHE THÉMATIQUE: AXES, QUESTIONS À (RE)DEMANDER:

  • l’histoire et l’idée de la linéarité de la progression… et du progrès
    (vs. circularité, courants, confluences)
    la grandeur
    le pouvoir, l’autorité, la centralisation, et l’unité
    la structure, l’organisation, l’hiérarchie
  • le pouvoir et la politique: des biens culturels?
    UNESCO: le patrimoine culturel immatériel
    ex. le repas gastronomique des Français
  • la religion comme aspect culturel:
    Empire romain: coexistence pluriculturelle, tolérance … et culte de l’Empereur
    France mérovingienne et carolingienne: le Christianisme… et les conflits religieux (hérésie, extrêmisme)
    la politique et/de la religion: la propagande, l’historiographie, la mythification
    les arts décoratifs: outil aussi d’enseignement, de communication, et de soutien au régime politique
  • « la France, » « les Français, » et l’identité:
    une invention (création culturelle humaine), une idée, un mythe?
    l’appropriation culturelle: Charlemagne et la translatio imperium – Clovis, « le premier roi français » – Charlemagne, »le père de l’Europe »
    les unités de territoire, de langue, de culture; y compris, parmi les pratiques culturelles, la religion
    ex. les ostensions septennales limousines

APPROCHE CHRONOLOGIQUE

La France gallo-romaine, le déclin de Rome, et après

 

Sac de Rome: ré-imaginé par une mythification ultérieure, pour un but de propagande

  • les Francs en France:
    des peuples germaniques: des indo-européens (de nouveau), des migrations depuis l’âge de bronze et surtout de grandes invasions à partir du 1e s.
    les Francs, y compris les Francs saliens (3e-5e s.): carte de l’expansion de leurs royaumes
    les Mérovingiens (5e-8e s.)
  • Clovis 1e : roi fin 5e – début 6e; 1e roi +/- de France, et 1e roi chrétien; Paris devient sa capitale
    politique, querelles, unions politiques par le mariage, coups d’état… et pacification, arrêt de la conquête musulmane (8e s., Al-Andalus;) dont on parlera la semaine prochaine, à propos des Croisades
  • … les Carolingiens (751, donc 8e-10e s.): déclin des Mérovingiens, le pouvoir aux maires du palais. Prises de pouvoir. Charles MartelPépin le Bref
  • vie culturelle:
    l’empire romain se convertit au christianisme : Constantin 1e (début du 4e s,)
    la conversion chrétienne des rois Mérovingiens : Clotilde, épouse de Clovis 1e : (mariage & conversion en 493)
    le rôle de l’église dans la vie culturelle : la promesse du salut, l’espérance d’une vie après la mort, le paradis ouvert à tous – l’église comme lieu de contact et de rassemblement social, et de loisir : images, sculptures, vitraux, histoires raccontées pendant la Messe (Bible, vies de saints), festivals et fêtes religieux
    mais aussi : conflits religieux, hérésies (ex. l’arianisme)
  • quelques personnages importants:
    Saint Denis
    (et Paris; 250)
    Saint Hilaire de Poitiers (4e s.)
    Saint Martin de Tours (ex-militaire romain, 4e s.) + 1e monastère en Gaule: l’Abbaye Saint-Martin de Ligugé – sa cape et les Capétiens (Charlemagne et cie.)
    Saint Colomban (6e – début 7e s.)
  • une nouvelle vie intellectuelle, un nouveau type de communauté (sociale et économique):
    les monastères , les abbayes (et les couvents et les prieurés)
    le clergé régulier / les ordres réguliers, suivant une règle et à part du « monde » (ex. important en France pendant cette époque : les Bénédictins) ; vs. le clergé séculier (qui vit « dans le siècle » = dans le monde, avec les laïcs)
    Saint Martin de Tours + le 1e monastère en Gaule: l’Abbaye Saint-Martin de Ligugé
    Saint Benoît de Nursie (6e s.) – la Règle de Saint Benoît, l’Ordre de Saint Benoît, les Bénédictinsliste d’abbayes bénédictines en France
  • vie intellectuelle : monastères, églises, repositoire des trésors (y compris les tombeaux royaux), manuscrits
    Childébert I, Saint-Germain-des-Prés, Saint-Denis
    et Paris! De Lutèce, petite ville romaine… vers une capitale (mais ce ne sera définitif qu’à partir de la fin 12e s., sous Philippe Auguste) ; la capitale carolingienne = Aix-la-Chappelle (Aachen, en Allemagne aujourd’hui), au centre de l’empire carolingien, à la frontière entre ce qui deviendra le Royaume de France et le Saint Empire romain germanique, suite à la division du territoire entre les fils de Charlemagne
  • la renaissance carolingienne:
    la chute de l’empire romain occidental, l’empire oriental (Byzance) continue jusqu’au 15e c.
    Charlemagne couronné Empereur d’occident et l’empire carolingien / le Saint Empire Romain, continuation / héritier / renouvellement de l’empire romain de l’Antiquité : surtout le « patrimoine immatériel » de l’idée de l’empire
    l’union de l’état et de l’église, une centralisation et un renforcement du pouvoir absolu
    la villa romaine à la base de la communauté et du domaine monastique
    un monastère typique, mais aussi emblématique et modèle: l’abbaye de Saint-Gall (Suisse, 7e s.) : voir aussi son plan (9e s.), le site officiel, le plan, le diagramme du plan, et les maquettes en 3D
    l’art romanimages (Google)

LE BLOGUE DU COURS : QUE FAIRE ?

Écrire (ou afficher un commentaire enregistré à l’oral : podcast, vidéo) : chaque semaine ; soit sur le matériel de cette semaine; soit sur un cours précédent, par exemple en observant des liens thématiques ou des dessins (« patterns ») qui se tracent, ou en trouvant des fils conducteurs ou des comparaisons qui vous frappent.

Vous pouvez bien sûr aussi continuer à y écrire tout au long du semestre…

Ces billets de blogue (« blog-post comments »)
= ajoutez vos questions et vos commentaires en-dessous de l’article en question (« blog post »), comme celui-ci.

Vous pouvez commencer à y afficher dès maintenant ; mais les billets ne compteront pour votre note qu’à partir de la semaine 3 du cours.

NB: ce blogue est public et il n’y a aucune obligation d’écrire sous votre vrai nom, ni d’utiliser vos vraies coordonnées : signez avec votre prénom ou un nom de plume (mais partagez votre pseudonyme avec votre prof afin de recevoir une note…) ; et mettez n’importe quelle adresse courriel, même un email fictif (exemple).

QU’EST-CE QUI EST REQUIS ?

À partir de vos lectures cette semaine, formulez et posez une question—longue ou courte, simple ou compliquée—qui vous semble rusée, perspicace, et raisonnable à demander dans un examen
→ Ces questions seront utilisées pour gérer les discussions du cours de jeudi, et pour formuler les questions à l’examen final

(2) Un commentaire à propos du cours magistral: demandez une question et/ou faites une observation
(au moins une fois par semaine)

(3) Écrivez

ET PUIS ? (facultatif)

  • Vous pouvez bien sûr formuler autant de questions que vous voulez
  • Et/ou afficher des images ou des liens
  • Et/ou écrire une réflexion sur le matériel de la semaine : quelques lignes, un paragraphe
    —C’est à dire : un mini-commentaire : une observation, une réaction, et l’essai d’analyser cette réaction.
    —Ce qui vous a intéressé pendant le cours de mardi, et que vous souhaitez revoir (par exemple : encore plus de châteaux) ; ou le contraire (ex. moins de châteaux)
    —Léger ou profond – quelque chose qui vous a frappé, qui vous a surpris, plu, ému – quelque chose que vous croyez n’avoir pas compris, ou avoir mal compris, mais qui vous paraît important – une comparaison avec une image, un objet, un film, un livre, ou d’autres connaissances
    —À vous de voir : l’important c’est que ce soit votre propre réaction individuelle. Ce que je note c’est le fait de s’engager dans le matériel.
    → Toutes ces questions et ces réactions contribueront aux discussions pendant le cours, ainsi qu’à la rédaction de l’examen final. Elles peuvent aussi contribuer à votre portfolio en ligne.
  • Vous pouvez aussi discuter, continuer, élaborer, élargir, répondre, … en ajoutant un « commentaire » à un « article » ou à un autre commentaire qui y figure déjà (le vôtre ou d’autrui).

10 réflexions sur « SEMAINE 3 – du 20 au 24 janvier »

  1. Kaitlyn B

    Selon la carte qu’on a vue en classe, il semble que les Romains ont conquis tout le territoire de ce qui est maintenant la France et puis sont allés vers l’ouest jusqu’au bout de l’Espagne et même vers le nord en Angleterre. Ils ont conquis beaucoup moins de l’Allemagne, bien qu’une grande partie de l’Espagne aussi bien que l’Angleterre soient plus loin. Quelles sont quelques raisons possibles pour cela? Est-ce que les guerriers en Allemagne ont mieux résisté contre les Romains, est-ce que c’était juste parce que l’Espagne est plus accessible par la mer, etc….?

    Répondre
  2. Katie O

    Question pour l’examen : Quels sont les avantages de la construction des routes ?

    L’infrastructure de Rome m’a étonné. Ils n’ont pas seulement mis quelques roches sur la terre, mais il y a un procédé pour chaque type de terre et pour éviter chaque obstacle. Dans la version anglaise de cet article, il dit que quelques ponts romains sont encore utilisées aujourd’hui parce qu’ils sont tellement bien faits. Regardez la photo dans le lien et puis la « carte des principales voies romaines ». Le pouvoir d’homme dont ils avaient besoin était énorme ! Je me demande comment les romaines l’ont fait dès la première fois. Nous avons de nouveaux ponts qui s’effondrent aujourd’hui, mais il y a des ponts qui sont encore ici des romaines.
    http://philippevallee.weebly.com/uploads/8/7/0/4/8704809/5208159_orig

    Répondre
  3. alex

    Au mois de novembre 2012, j’ai eu la chance de visiter la ville de Lyon. Avant de visiter cette belle ville, je n’avais pas beaucoup de connaissance sur l’histoire de Lyon. Donc, une des choses qui m’a surpris le plus était l’influence de l’ancien empire Romain. Dans les photos que j’ai pris, on peut voir l’ancien amphithéâtre Gallo-Romain de Lyon. Il se situe sur la colline de Fourvière, en face de la Sâone – un fleuve très calme et beaucoup plus navigable que la Rhône. Pour les citoyens, il donnait accès aux plaines du nord-est, ce qui est maintenant la France. L’amphithéâtre comprend le Grand Théâtre et l’Odéon. Le Grand Théâtre est le théâtre le plus ancien de France; il a été construit en l’an 15 avant J-C. Ce Grand Théâtre était réservé pour les spectacles de tragédie et de comédie; il avait une capacité de 10 700 spectateurs. L’Odéon était réservé aux événements politiques, philosophiques, à la musique et aux poètes; il avait une capacité de 4 000 spectateurs. Le vrai nom de cet amphithéâtre Gallo-Romain est l’amphithéâtre des Trois Gaulles; il était dédié aux cultes de Rome et d’Auguste par les soixante nations gauloises. Donc, ce qui me confonds, sont les relations Gallo-Romaines pendant cette période. Est-ce que les Gaulois étaient « sous » le contrôle des Romains durant cette période? Pourquoi est-ce que les Gaulois ont construit un amphithéâtre pour l’empire Romain?

    Citations / liens:

    http://www.lyon-france.com/Que-faire/Culture-loisirs/Sites-monuments-historiques/Monuments-historiques/Theatres-Romains-de-Fourviere

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Amphithéâtre_des_Trois_Gaules

    http://whc.unesco.org/fr/list/872

    (photo: Alexandre Tremblay)
    (photo: Alexandre Tremblay)
    (photo: Alexandre Tremblay)
    (photo: Alexandre Tremblay)

    [Ed. (JO’B): touts droits d’auteur pour les photos: Alexandre Tremblay.]

    Répondre
  4. Devi

    Il y a plusieurs facettes de la société romaine qui m’intéressent. Je voudrais apprendre plus sur la infrastructure de la société, par exemple le gouvernement, les classes sociales, théories politiques, etc. Quelles réformes politiques pour lesquelles les romans étaient-ils connus ? Comment définissaient-ils un citoyen et le devoir civique ? N’avaient-ils pas aussi des politiques très progressives concernant l’égalité entre les classes sociales, et aussi entre les sexes ? Il me semble que la société française et la société romaine classique ont beaucoup des liens entre les deux, avec les valeurs de l’égalité et de la liberté de pensée. Alors, comment est-ce que la société romaine a influencé et formulé la société française moderne ?

    Répondre
  5. Andria D

    Je trouve la conquête de Gaul par Augustus très intéressante. J?ai trouvé des liens entre Les Études Classiques 353 et cette course de l?histoire français, par exemple je trouve un référence au cette conquête dans le Res Guestae Divi Augusti ou il dit qu?il a pacifié la Guale par ses victoires (Edmondson, 141). Il y a un émission de télévision nommer « Rome » qui touche aussi sur la dirigeant du Gaule par des « proconsuls ». Il m?intéresse s?il y a des inscriptions d?Augustus à Marc Antony qui était une des managers du Gaule. Je pense ils auraient été intéressantes parce qu?ils ne s?aiment pas. Est-ce qu?il y a des sites historiques au nord du France ou l?architecture Romain existe toujours?

    http://site.ebrary.com/lib/ubc/docDetail.action?docID=10391774.

    Répondre
  6. Sanishtha Bhujun

    J’ai bien aimé le sujet à propos de la cuisine romaine. Les gens plus riches avaient, sur la table, beaucoup d’assiettes ou de bouteilles en céramique. Les pauvres avaient, par contre, un ou deux objets en verres, et des vaisselles en bois. J’ai fait des recherches sur les plats d’origine romaine. Sur ce site: http://fr.wikipedia.org/wiki/Cuisine_de_la_Rome_antique on apprend que le plat principal était à base de céréales, comme le blé. Ils fabriquaient une bouillie avec des herbes aromatiques et du fromage. Garum, une sauce faite à base de poisson fermenté, était toujours présente dans la cuisine romaine. Les romains mangeaient à table en famille. Pendant les fêtes, les romains consommaient de la viande de porc, d’agneau ou de canard. Les familles plus riches pouvaient consommer de la viande plus souvent. Il y avait aussi ceux qui fournissaient le lait pour fabriquer le fromage. Sur ce site, on voit un tableau qui se trouve au musée de Naples. Ce tableau nous indique que le poisson était aussi bien consommé par les romains. Ils utilisaient le sel de mer ou le sel de roche pour conserver les poissons. Je me demande comment la cuisine romaine est maintenant différente de celle d?origine. ç’a, ce sera ma prochaine recherche!

    Répondre
  7. Maegen A

    Une idée que j’ai trouvée intéressante est que l’appartenance ethnique « français » n’est ni « pure » ni vraiment ancienne, mais descend des peuples germaniques, celtiques, romains, etc. Des historiens et des scientifiques modernes disent que c’est un peu absurde quand les Grecs prétendent être les descendants directs des gens qui ont construit le Parthénon ; je suppose qu’il serait également ridicule pour un Français d’aujourd’hui de prétendre être le descendant direct de Clovis ou de Charlemagne. Il semble impossible de dire quand exactement les Français sont apparus, ou comment les définir…

    Répondre
  8. Joanna Alexis

    Moi, je trouve l’histoire des cathédrales gothiques vraiement interessante. Par exemple, les images des vitraux qui sont des scènes prises de la bible, bien entendu, sont uniques et c’était un moyen pour les gens illetrés de comprendre les histoires.
    Il y a des differences entre les églises gothiques et les églises romanesques aussi. Les dernieres étaient influenceés par les arabes et elles sont plus populaire en Espagne, et les pays de sud, en general. Cependant, les églises romanesques ont des images symboliques et des décorations plus simples que celles des églises gothiques. Je me suis demandé pourquoi existe-t-il cette difference?
    De plus, c’était consideré un péché d’essayer de re-créer l’image de Dieu, mais malgré cela, ils ont crée les images. Peut-être, c’était essentiellement pour les gens qui ne peuvaient pas lire.
    Voici un link des cathedrales gothiques:
    http://en.wikipedia.org/wiki/Gothic_architecture

    Répondre
  9. Abigail

    Je sais que dans cette époque, l’église était important non seulement pour la satisfaction spirituelle, mais aussi pour une vie sociale. Les églises et les monastères eux-mêmes étaient des lieus où les gens pouvaient aller pour parler, vendre, acheter, etc. Je suis curieuse si l’idée de l’église, ou de la religion, était plus importante comme une force sociale ou culturelle pour beaucoup de gens. Aussi, si beaucoup d’hommes, qui étaient moines, sont devenus moines pour gagner une éducation ou une position plus haute dans la société, est-ce que la religion était la chose la plus importante pour eux ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.