SEMAINE 4 – du 27 au 31 janvier

 

  • le « haut » Moyen Âge, l’urbanisation, Paris et les universités, la Francophonie : 11e – 13e s.
  • l’idée du chef-d’œuvre et de la culture comme objet d’exportation
  • l’art gothique

QUELQUES OBJETS CENTRALS CULTURELS

  • la langue et l’identité culturelle:
    le latin, langue officielle
    l’évolution du/des français : les Serments de Strasbourg (842, voir images ici) – la minuscule caroline, son rôle et celui d’une nouvelle clergie dans l’administration de l’empire carolingienne et du royaume de France (impôts, bureaucratie) – Philippe-Auguste (début 13e) et la centralisation du pouvoir
    les autres langues, et les autres cultures, identités, et entités politiques : le breton – l’occitan et « l’Occitanie »
    le français en dehors de la France: l’Angleterre multilingue
    la littérature et les idées comme bien culturel qui s’exporte, s’adapte, se « traduit »: importance du roman français – conjointure, fusion, échanges culturelles ; adapter, refaçoner, « traduire » au sens élargi
  • l’harmonie dans l’unité, l’universalité, l’univers, et l’université:
    Notre-Dame de Paris et Suger
    l’éducation: les écoles – l’université – Paris et la Sorbonne – les sept arts libéraux, la  trivium et le quadrivium – les idées d’apprentissage et de maîtrise (et de « doctorat » et de « doctrine ») – le modèle religieux, les guildes (urbaines, marchandes, professionnelles) et les confréries
    les clercs, les intellectuels : travaux, œuvres, y compris la littérature… et les débats  (universitaires, mais aussi les procès judiciaires et religieux) comme divertissement public
    Hildegarde de Bingen : l’éducation monastique, y compris pour les femmes
    un autre exemple: Abélard et Héloise (12e s.)
  • et encore des renaissances:
    la scolastique médiévale (et les « écoles »)
    le platonisme et Chartres – l’aristotélianisme, les contacts avec le monde arabe (Espagne / Al-Andalus), et la Sorbonne – le déplacement, la transmission, et la préservation et la continuation des connaissances grecques, la médecine, la psychologie, la chimie, l’astronomie, la physique, les mathématiques (Al-Andalus)
    les idées (et les intellectuels) en mouvement

  • l’union chrétienne universelle … et les guerres saintes: et les limites à la tolérance:
    les fêtes religieuses, les foires, la vénération des reliques, et le pèlerinage: les loisirs, les voyages de vacances, le tourisme et une industrie commerciale et culturelle – les Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle (UNESCO)
    les divertissements: la justice et les débats publics – les spectacles religieux: fêtes, jeux/théâtre (souvent + musique et danse)
    les Croisades et Jérusalem, centre de l’univers (voir: cartes)
    l’expulsion des Juifs de la France, la reconquista en Espagne, la répression des hérésies ( y compris la croisade contre les Cathares / Albigeois)
    la chevalerie
    les ordres religieux et militaires, ex. les Templiers
    la littérature et la mythification: l’exemplarité, les modèles : Charlemagne (et la « matière de France »), l’épopée et la construction de l’identité nationale, ex. la Chanson de Roland – les vies des saints (surtout de martyres) – d’autres formes du récit – la poésie
    la conjointure et la fusion de formes, d’influences, d’éléments culturels (y compris idées, croyances, religions, valeurs)
    un exemples récent : « Charlemagne après Charlemagne« 
  • l’art gothique, ogivale:
    l’union et l’harmonie – s’élever vers les anges – l’hauteur et légèreté, en visant les cieux et en essayant d’échapper au terrestre – la lumière
    l’idée du chef-d’œuvre : comme vos projets, votre travail pour le cours
  • quelques films…:
    Le Nom de la Rose
    Les Visiteurs
    Notre-Dame de Paris
    (et oui, la version Disney…)
    série télévisée: Les Pilliers de la terre
    et une petite filmographie médiéviste

Basilique Notre-Dame-de-Bonne-Garde, Longpont-sur-Orge : un plan typique d’église médiévale

LE BLOGUE DU COURS : QUE FAIRE ?

Écrire (ou afficher un commentaire enregistré à l’oral : podcast, vidéo) : chaque semaine ; soit sur le matériel de cette semaine; soit sur un cours précédent, par exemple en observant des liens thématiques ou des dessins (« patterns ») qui se tracent, ou en trouvant des fils conducteurs ou des comparaisons qui vous frappent.

Vous pouvez bien sûr aussi continuer à y écrire tout au long du semestre…

Ces billets de blogue (« blog-post comments »)
= ajoutez vos questions et vos commentaires en-dessous de l’article en question (« blog post »), comme celui-ci.

Vous pouvez commencer à y afficher dès maintenant ; mais les billets ne compteront pour votre note qu’à partir de la semaine 3 du cours.

NB: ce blogue est public et il n’y a aucune obligation d’écrire sous votre vrai nom, ni d’utiliser vos vraies coordonnées : signez avec votre prénom ou un nom de plume (mais partagez votre pseudonyme avec votre prof afin de recevoir une note…) ; et mettez n’importe quelle adresse courriel, même un email fictif (exemple).

QU’EST-CE QUI EST REQUIS ?

À partir de vos lectures cette semaine, formulez et posez une question—longue ou courte, simple ou compliquée—qui vous semble rusée, perspicace, et raisonnable à demander dans un examen
→ Ces questions seront utilisées pour gérer les discussions du cours de jeudi, et pour formuler les questions à l’examen final

(2) Un commentaire à propos du cours magistral: demandez une question et/ou faites une observation
(au moins une fois par semaine)

(3) Écrivez

ET PUIS ? (facultatif)

  • Vous pouvez bien sûr formuler autant de questions que vous voulez
  • Et/ou afficher des images ou des liens
  • Et/ou écrire une réflexion sur le matériel de la semaine : quelques lignes, un paragraphe
    —C’est à dire : un mini-commentaire : une observation, une réaction, et l’essai d’analyser cette réaction.
    —Ce qui vous a intéressé pendant le cours de mardi, et que vous souhaitez revoir (par exemple : encore plus de châteaux) ; ou le contraire (ex. moins de châteaux)
    —Léger ou profond – quelque chose qui vous a frappé, qui vous a surpris, plu, ému – quelque chose que vous croyez n’avoir pas compris, ou avoir mal compris, mais qui vous paraît important – une comparaison avec une image, un objet, un film, un livre, ou d’autres connaissances
    —À vous de voir : l’important c’est que ce soit votre propre réaction individuelle. Ce que je note c’est le fait de s’engager dans le matériel.
    → Toutes ces questions et ces réactions contribueront aux discussions pendant le cours, ainsi qu’à la rédaction de l’examen final. Elles peuvent aussi contribuer à votre portfolio en ligne.
  • Vous pouvez aussi discuter, continuer, élaborer, élargir, répondre, … en ajoutant un « commentaire » à un « article » ou à un autre commentaire qui y figure déjà (le vôtre ou d’autrui).

17 réflexions sur « SEMAINE 4 – du 27 au 31 janvier »

  1. Jordy

    C’est très interresant que dès le XIe siècle il y avait des étudiants universitaires qui n’était pas affiliés avec un ordre religieux, especiellement quand la fondation de la connaissance et des débats à ce temps était pour la plupart, la théologie.

    Sur la théologie, je veux réponder à une question que j’ai vu sur l’éntrée de la dernière semaine (j’oublie qui a poser cette question). On a demandé « pour-quoi dans l’architecture gothique y a-t-il des images de dieu quand c’est interdit, selon les dix commandements, de vénerer des idoles et donc avoir des images de dieu? »
    C’est vrai que selon l’Ancien testament les images de dieu sont interdit. Mais ce dieu est l’original dieu juif, ou dans le christianisme, « le père ». On ne trouvera pas des images du père dans une église. Mais, selon le nouveau testament, Dieu nous a donné son seul fis, Jesus, sous forme humaine. Donc, là, Dieu est devenue chair, une vraie personne que quelqu’un a vu à quelque temps. À cause de ça, il existe des répresentations de Dieu dans des églises qui ne sont pas mal selon le doctrine de l’église. Bien qu’on peut avoir des images de Jésus, c’est encore un péché de les vénérer. Je ne sais pas si cette réponse est celle des architectes gothiques du XIe – XIIIe siècles, mais ils ont probablement mis l’image de Jésus pour renforcer l’idée que Jésus était un homme quand nous, même si, selon toute probablilité, il a parait comme ceci – .

    Si tout le monde a connu cette image de Jésus, peut-être il aurait été plus difficile d’aller faire un croisade ou deux.

    Question: Quelle était un des facteurs qui a fait changé l’architecture de romanesque à gothique?

    Répondre
  2. Jordy

    Selon plus de récherche, les images de Dieu le père existe dans les églises (ils sont plus rares). Le plus célèbre des images de Dieu le père est celle de Michaelangelo dans la chappelle Sixtine.

    Pendent le deuxième conseil de Niée en 787, les chefs des églises ont décidé de permettre le création des images de dieu.

    Ils ont été d’abord les répresentations de seulement le main de dieu, et puis tout le toutim.

    Répondre
  3. Desiree

    Je trouve l’idée d’un chef-d’œuvre très intéressante parce que cela signifie qu’une personne a devoué sa vie à faire quelque chose. Cette idée est relié à le fait que les gens qui ont obtenus leur « master » peuvent faire des débats et sont considerés comme maitrises de leur domaine. Je trouve cet aspect de la vie très significatif parce que c’est rare aujourd’hui que les gens se devouent la vie à perfecter une chose. On valorise plutot les gens qui ont à la fois beaucoup de différents talents.

    Aussi, j’aime beaucoup l’dée des sept arts libéraux qui « désignent toute la matière de l’enseignement des écoles de l’Antiquité, mais également du Moyen Âge. » J’imagine que j’aimerais bien apprendre tous ces sujets divers! Est-ce que le concept des arts libéraux dans les universités américains se date de cette époque?

    Répondre
  4. Joanna Alexis

    Il me semble interéssant l’idée des cathdérales gothiques qui donnent aux gens un opportunité de s’améliorer la vie un peu avec des vacances réligieuses pendant les fêtes des saintes. De plus, les gens se lavent un peu le visage et normalement ,ils ne se lavent jamais. Je sais que pendant les Moyens Ages, les personnes (especialement les tiers-états) ne sa lavent pas et elles avaient peur de l’eau. Dit en autre manière, tout le monde était très sale et je suis curieuse, si c’était une des causes de la peste- le manque d’hygiène?
    A propos de la religion, le catholicisme était la religion officielle et je sais que toutes les personnes non catholiques étaient abusées, mais quel était le traitement vers les juifs avant d’être chassés? Avaient-ils des droits, étaient-ils inclus dans la société ou étaient-ils toujours isolés?
    Les reliques étaient aussi un importnat aspect de la religion chrétienne. Quelles sont les reliques plus fameuses pendant cette époque?

    Répondre
  5. Daouda

    Dans le denier cours nous avons parlé des fonctions de l’église à l’époque médiévale. Ceci m’a fait penser qu’il y a plusieurs noms pour désigner les temples religieux chrétiens. Par exemple, le monastère, l’abbaye, la cathédrale, la chapelle,la basilique, etc. La question qui me vient immédiatement à l’esprit c’est de savoir si tous ces mots sont tous des synonymes de l’église ou chacun de ces temples ont une ou des fonctions bien précises et distinctes à celle de l’église, si oui,laquelle/lesquelles ?
    Finalement cette question m’emmène également à me demander quelles sont les différences entre l’évèque, le pasteur, le prêtre, le curé, l’aumonier, etc.

    Une question qui pourrait être posée pour les partielles serait de pouvoir expliquer ce que désigne les septs arts à l’époque de l’antiquité et du moyen-âge. Cela nous permettrait de pouvoir différencier ce qu’on appelle le trivium et le quadrivium.

    Répondre
  6. Katie O

    Pourquoi est-ce que l’empire de Charlemagne était divisé au lieu de donner au premier fils ? Il semble qu’une mauvaise décision surtout parce que tout le monde à cette époque a essayé de faire plus de leur empire. L’histoire montre que frères et sœurs ne sont pas toujours des alliances avec l’autre. Quand j’ai lu un petit peu plus, j’ai trouvé que cette loi (primogéniture-le premier enfant hérite de tout) n’était pas encore adoptée. Il a un système ou l’héritage était divisé également entre les enfants légitimes.

    Répondre
  7. Sanishtha Bhujun

    L’histoire de la langue française est intéressante. L’histoire de cette langue commençait avec l’invasion de la Gaule par les armées romaines sous Jules César de 58 à 50 av. J.-C. On considère que la Gaule comptait alors environ 10 millions d’habitants. Le latin était la langue de l’écrit et de l’administration, mais le gaulois était la langue d’échange jusqu’au IIIe siècle dans les centres urbains. Les tribus gaulois et les belges parlaient le gaulois. Après la conquête du pays en 51 av. J.-C., et au cours des siècles suivants, la langue des Romains (le latin vulgaire) fut peu à peu adoptée par tous, mais le bilinguisme était présente jusqu’à la fin du IVe siècle ou du Ve siècle.
    Je voudrais visiter La Cathédrale de Notre-Dame de Paris un jour. C’est magnifique. Sur ce site, on vois des belles photos et on peut lire un peu sur l‘histoire :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Cath%C3%A9drale_Notre-Dame_de_Paris
    1844 à 1864, après la tourmente révolutionnaire, la cathédrale a subi une restauration importante dirigée par l’architecte Viollet-le-Duc. Apres la restauration, la cathédrale a incorporé des éléments et des motifs que le monument n’avait jamais possédés. Quelles sont les éléments qui sont nouveaux avec la cathédrale?

    Répondre
  8. Kaitlyn B

    J’ai trouvé les informations sur l’évolution de lu Français intéressentes. Est-ce que tout le monde en Angleterre pouvaient parler le Français ou est-ce que c’était plutôt parlé par les classes plus éduquées / privilégiée?

    Répondre
  9. Chelsea Johnston

    Au sujet de l?éducation pendant cette période, il y a des choses qui m?intéressent. D’abord, il me semble que l?éducation était seulement pour les gens privilégies, que si on a de l’argent et/ou est d’une classe assez haute dans la société, ou même si on a un membre de famille qui a un position dans la monastère/l?université, on a l?opportunité d’avoir un éducation. Mais je ne sais pas si j’en ai du raison. En plus, les histoires d?Héloïse et Abélard puis Hildegarde de Bingen me font penser à l?éducation pour les femmes. Comme ces deux femmes ont eu un éducation, cela me surprend parce que je croyais que l’éducation était interdit pour les femmes. En lisant les histoires de ces deux femmes, il semble qu’elles étaient des deux cas rares: Hildegarde était d’une famille noble et a eu des phénomènes mystiques qui l’a justifiée pour la monastère, puis l’oncle d?Héloïse était un chanoine, un position d’importance. Alors cela ressemble à ma première remarque: que l?éducation était pour des gens (hommes et rarement femmes) privilégies.

    Répondre
  10. Maegen A

    J?étais fascinée par l?histoire de Charles et Louis et leur alliance contre leur frère aîné, Lothaire. La saga ne semble-t-elle pas comme quelque chose dans Game of Thrones?!

    Les serments de Strasbourg qu?ils ont faits l?un pour l?autre sont extrêmement intéressants ? on peut voir non seulement les origines du français dans la langue romane, mais aussi de nombreuses similarités entre la langue germanique et l?anglais. « Meon fradre » n?est pas loin de « mon frère » ; la même chose est vraie pour « minan bruodher », ou « my brother ». Bien sûr, mon déchiffrement expert est assisté par le fait que les deux hommes disaient les mêmes choses mot pour mot.

    Répondre
  11. Devi Veytia

    L’histoire de la université à Paris, ou la Sorbonne, m’intéresse. Au début, elle était une institution qui me semble libéral en acceptant des étudiants qui ne devaient pas être religieux, malgré qu’elle faisait face à persécution ; Les livres ont été brulés, il y avait des massacres d’étudiants, et même les professeurs ont été brulés aussi. Même si les femmes n’étaient pas incluses à l’universitaire, je croire que cette séparation de l’église et de l’état était très progressive. Alors, aujourd’hui, j’ai entendu que la Sorbonne a une réputation conservatrice. Comment est-ce que cette transition s’est passée ?

    Répondre
  12. Danielle C

    Je trouve l’histoire de l’Université de Paris très intéressant. Il est une institution ancienne qui a eu de nombreux changements drastiques qui représentent le façon dont la société a changé au cours des siècles. Le façon dont je le comprends, c’est qu’il avait à l’origine quatre facultés: les faculté des arts, de décret/droit, de médecine, et de théologie. Cela signifie que ce sont les sujets les plus importants pour la société – améliorer les connaissances de la médecine, les beaux-arts, et la pensée philosophique. Mais où est ingénierie, biologie, et sciences de la terre? Je suppose que ceux-ci sont devenus plus importants pour la société plus tard. Les premiers domaines d’étude à l’University de Paris étaient similaire mais un peu différents des sept arts libéraux, qui étaient: la grammaire, la rhétorique, la dialectique, l’arithmétique, la musique, l’astronomie, et la géométrie. Si chaque personne a étudié tous ces sujets, ils doivent avoir été très étoffé (« well-rounded »?).

    Répondre
  13. Andria D

    Quelle style est-ce que les cathédrales françaises sont construire ?
    • style gothique
    • dans le 11e siècle jusqu’à 13e
    • avec des vitraux
    • commencé par des romains et leur christianisme dans le 11e siècle
    Quelle sorte de contreforts est-ce qu’ils utilisent dans la construction pendante l’époque gothique ?
    • arc-boutant
    • introduire par les byzantines et romaines
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Arc-boutant

    Répondre
  14. Daouda

    J’ai bien aimé l’analyse des images du dernier cours. L’image à la cour et celle de la fortune m’ont vraiment bien intéressé. Néanmoins, j’aimerais savoir pourquoi les couleurs des images étaient si vifs ; j’aimerai également savoir si la couleur des habits représentait un statut social particulier. Je vois que la couleur rouge et la couleur bleu se répètent souvent dans ces images. Y aurait-il une raison à cela ?

    Répondre
  15. Stefana M

    J’ai lu sur Wikipedia un peu à propos de la rélique, la voile de la vièrge Marie qui était abrité dans le Cathédrale de Chartres. C’était pensé d’être perdu dans l’incendie en 1194 mais c’était retrouvé quelques jours après. Cette découverte était vue comme une signe de la vièrge que la voile devrait être abrité dans une église plus spacieuse. Cela a aussi augmenter les dons pour la reconstruction de l’église. Je crois que ça illumine l’importance de la réligion et son lien avec l’argent et l’économie dans cette période là. Je le trouve très intéressant.

    Répondre

Répondre à Daouda Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.