Conversation

Après avoir consulté mon professeur d’accueil, je vois qu’il y a des forces et des faiblesses associer au nouveau curriculum en Colombie-Britannique. D’abord, mon professeur d’accueil pense que l’intégration du contenu autochtone est un pas dans la bonne direction et pense qu’il est important de reconnaitre leur contribution à notre société aujourd’hui. Néanmoins, elle trouve que c’est difficile d’intégrer les perspectives autochtones dans certains sujets comme les mathématiques en particulier. De plus, elle m’avait dit qu’elle a eu de la difficulté à trouver les ressources en français. Malgré cela, quelques forces sont que le curriculum est plus basé sur les compétences, il met l’accent sur la littératie et la numératie et il est meilleur pour la planification « backward design ». Une inquiétude pour elle est que le curriculum est à extrémité ouverte et à son avis laisse trop d’espace à l’interprétation. Elle pense aussi qu’il prendra du temps à adapter à ce nouveau curriculum.

This entry was posted in All Student Work 2017, Conversation. Bookmark the permalink.

1 Response to Conversation

  1. Isabeau Iqbal says:

    Hello Celeste,
    I’d be curious to know more about what might constitute an appropriate direction for the (better) integration of indigenous content. Indeed, this is a challenge overall, and interesting to read the teacher’s perspective.
    How unfortunate (but not entirely surprising) that finding French content is difficult.
    Yes, it will take time to adapt.
    Thank you!

Leave a Reply

Your email address will not be published.