Le travail final et l’anti-examen

  • 20% de la note = une œuvre écrite* :
    —individuelle ou en groupe
    (ce n’est par forcément le même groupe avec qui vous ferez la présentation en classe)
    —peut être une continuation, un élargissement, ou une élaboration de votre présentation et/ou de votre commentaire
    —peut être à propos d’un autre sujet
    —1.500-2.000 mots (par personne)*
    —afin que vous puissiez tenir compte des commentaires de vos collègues avant de remettre votre travail, sa date de remise est 3 jours après l’examen (pendant lequel vous aurez la possibilité de discuter vos travaux, quand vous les présenterez entre collègues …)
    date de remise : le 28 avril
  • 30% = un « anti-examen » :
    —2,5 heures, à livre ouvert (et avec tout autre matériel que vous voulez apporter avec vous et utiliser)
    —(1) 15% = la présentation du travail ci-dessus à vos collègues : p. ex. affiche / poster
    —(2) 15% = un commentaire par écrit à propos d’au moins trois autres travaux par d’autres étudiants dans notre cours, en relation aux questions clés du FREN 336
    date : le 24 avril à 8h30

* = en collaboration, si vous le souhaitez, avec le FHIS Writing Centre ; vous pouvez aussi faire ce travail en remettant une vidéo ou un autre type d’enregistrement (et son script)
Si vous faites une BD ou autre ouvrage créatif incorporant des images : la limite de mots de compte pas ; BD = au moins une planche

QUOI ? LES SUJETS

  • autour du titre du cours : « Le monde francophone en images : qu’est-ce que la bande dessinée ? » et des questions clés du FREN 336 :
    • C’est quoi, la BD ?
    • Pourquoi la lit-on ?
    • Comment ?
    • Comment la bande dessinée s’intègre-t-elle dans la littérature, et plus spécifiquement dans la littérature d’expression française ?
    • Quel rôle ce « neuvième art » joue-t-il dans les cultures francophones, dans leurs pratiques sociales, dans la vie et dans l’art de vivre ?
    • voir aussi : le prologue
  • la bande dessinée francophone
    • y compris la bande dessinée traduite en français et ayant une influence profonde sur la BD en français (p. ex. l’œuvre d’Art Spiegelman)
    • ou la littérature comparée : en français + au moins une autre langue

LES THÈMES

  • un album, une série, un dessinateur / scénariste / auteur, une maison d’édition, un journal / magazine / hebdomadaire (p. ex. Astérix, Tintin, Marsupilami)
  • un personnage, un lieu, un motif, etc. (p. ex. Astérix, Tintin, Marsu)
  • un style, un mouvement, un aspect historique (p. ex. l’âge d’or de la BD classique)
  • une culture ou un pays francophone (p. ex. la « Belgicité »)
  • autre … si vous avez une idée, venez en parler pendant les heures de bureau …

COMMENT ? QUEL TYPE DE TRAVAIL ?

Plusieurs options, comprenant mais aucunement limité à la dissertation classique.

  • un travail critique :
    • un commentaire plus élaboré et approfondi
    • une dissertation traditionnelle (« essay »)
    • un travail de recherche, d’analyse critique (« research paper »)
    • un essai montaignien / une « anti-dissertation » (« un-essay » : voir ici et ici)
    • une bibliographie commentée, une collection de ressources pour la BD, des outils utiles
    • une rédaction qui explique et commente votre portfolio en ligne
    • ou une vidéo
    • les approches techniques, théoriques, et savantes que vous aurez rencontrées dans d’autres cours universitaires pourraient vous servir : littérature, histoire et théorie de l’art, cinéma, études de communication (media studies), études culturelles, anthropologie, philosophie, politique, sociologie, histoire, etc.
  • un travail créatif + son explication et commentaire :
    • une histoire, une nouvelle, un récit
    • une bande dessinée
    • un dessin animé
    • une vidéo
    • un jeu informatique
    • un jeu de société
    • ou autre objet physique
  • un mélange du critique et du créatif :
    • un commentaire sur votre propre lecture (vous l’avez déjà fait dans vos commentaires sur le blogue), traçant vos pensées pendant que vous lisez ; ou un essai autobiographique de lecteur de BD (p. ex. racontant votre première rencontre avec la BD)
    • une écriture hybridée : p. ex. la thèse de doctorat, en BD, sur (entr’autre) la BD, de Nick Sousanis (2016)
      (NB : on ne vous demande quand même pas de faire une thèse de doctorat pour ce cours… )
  • autre … si vous avez une idée, venez en parler pendant les heures de bureau …
  • VOIR AUSSI : la citation et le plagiat

Claire Bretécher
« Je Est Un Autre »
Les Frustrés
http://www.clairebretecher.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *